AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Tonight is our night. (r.)

Aller en bas 
AuteurMessage
Pebbles Driscoll

Pebbles Driscoll

Messages : 53
Date d'inscription : 16/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Etudiante en art
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyDim 16 Mai - 17:13

Tonight is our night. (r.) Xeiiib Tonight is our night. (r.) 4pyx61
Tonight is our night. (r.) 5xvbq8 Tonight is our night. (r.) 4l50tk
myblueberry@lj
"I love that lavender blonde
The way she moves, the way she walks "

Il était tard, je ne saurais pas dire l'heure et je m'en foutais royalement. Je rentrais de ma petite promenade nocturne. Je tirais une dernière bouffée de ma merveilleuse drogue qu'était le tabac et je jetais le mégot à terre. Glissant une main dans mes cheveux je me pinçais légèrement les lèvres. Nine devait sûrement être rentrée et j'arpentais les couloirs des dortoirs du campus. Je ne la comprenais plus, on parlait, -non pas de nos nuits torrides parce que cela nous mettait mal à l'aise- mais voilà, on discutait de tout et de rien et maintenant voilà qu'elle ne voulait plus m'adresser la parole. Elle était bizarre. Pourtant cela ne la dérangeait pas lorsqu'on couchait ensemble. Je ne voyais pas ce qui pouvait bien la faire devenir muette lorsqu'elle était devant moi. Je ne veux pas et je ne joue plus à ce petit jeu. J'atteignais alors le seuil de notre chambre. Ma main hésitante, se posait sur la poignée. Je me mordillais nerveusement les lèvres puis j'ouvris la porte à la volée et je la refermais aussi vite que je l'avait ouverte. Nine me regardait l'air intriguée par ce léger raffut que je venait de faire. Je ne lui accordait même pas un regard, et pourtant mes yeux brûlaient de la détailler. Mes mains auraient voulus s'approprier de son corps tout de suite, maintenant. Elle se tenait d'ailleurs debout, ses bras tendus, posés sur la table, inclinant légèrement son corps en arrière. Elle me regardait, elle me fixait. Un léger sourire effleura mes lèvres. J'enlevais mon haut et je le jetait sur mon lit. Je savais que Nine, ne serait pas très indifférente à la vue de mon corps. Je faisais tout pour qu'elle salive, qu'elle voit ce qu'elle pouvait rater. Je me retournais en lui adressant le premier regard de la soirée. Tout en observant mes courbes, ses yeux finirent pas s'ancrer dans les miens. Je m'avançais droit vers elle. Au dessus, il y avait une étagère, là ou j'avais déposé mon portable. Elle ne voulait pas se déplacer alors mon corps effleura le sien. Son regard ardent me brûlait mais je faisais comme si de rien n'était. Mon corps était tout contre le sien et je me hissais légèrement sur la pointe des pieds pour attraper ce foutu téléphone. Me remettant à ma position initiale, j'inclinais légèrement la tête tout en la regardant, défiante. Je pris la peine d'effleurer légèrement son bras, elle y était très sensible d'ailleurs et je marchais vers mon lit que je n'avais pas fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Romanelli
ELECTRIC FEEL ♣ Silicone, saline, poison, inject me, baby I'm a free bitch.
Jack Romanelli

Messages : 138
Date d'inscription : 07/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Étudiante en histoire de l'art.
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyDim 16 Mai - 19:09

Tonight is our night. (r.) 6p920y Tonight is our night. (r.) 1538e42
Pebbles & Nine
You, little monster.

Ses yeux, ses cheveux, son corps, son odeur... elle avait tout pour me tuer de l'intérieur. Pourtant je n'étais pas une faible, je ne cédais pas facilement. Non, Nine Dubthaig-Rhodes se devait de résister. Aaaah franchement, cette fille me tuait. Cette journée là, j'avais vécu une journée totallement banale. Un peu trop banale, peut-être. Je m'étais réveillée vers 9h, pour avoir un cours à 10h30. Pour une fois, je me décidai à y aller. De toute façon, à quoi ça sert l'histoire de l'art? Quelqu'un aurait la gentillesse de me le dire? À part être guide dans les musées, je ne vois pas trop à quoi ça pourrait me servir. Enfin bref, après ces trois heures d'un total ennui, je décidai de faire quelques courses, histoire d'avoir quelques trucs à manger dans la chambre. Après avoir fumé une cigarette à l'entrée du supermarché et avoir eu une petite embrouille (assez violente même si j'ai fini par gagner) avec un de mes ex dont j'ai eu la malchance de tomber dessus, je revint à la chambre et ne fit rien pour le reste de la journée. Enfin, exepter penser à Pebbles, ça, c'est 24h sur 24. Étendue sur le lit, je grillai de nombreuses cigarettes en attendant qu'elle revienne. Nous ne sommes pas censés fumer dans l'établissement mais bon... j'suis une rebelle et j'respecte pas les règles. Vers les 20h, Pebbles rentra enfin. Lorsque son odeur alléchante pénétra mes narines, un énorme frisson m'envahit. Putain, ce qu'elle réussissait à me faire perdre la tête même quand elle ne faisait que passer. J'étais assise à la table, une simple tasse de thé devant moi. Soudainement, elle enleva son tshirt, pour aucune raison ce qui me donna littéralement l'envie de me jeter sur elle. Non, Nine. Calme. Calme. Le pire fut lorsque son haut de corps presque dénudé se frotta contre moi pour récupérer son téléphone. Non mais alors là, Pebbles, tu joue avec le feu. Je la regardai retourner à son lit telle une véritable petite enfant sage. Putain ce qu'elle était belle. Avec elle, je perdais tous mes moyens, j'avais l'air d'une véritable idiote. Je ne savais pas trop que faire, assise sur cette chaise, une cigarette entre les doigts. Je détournai le regard et fixai la table, attendant qu'elle fasse quelque chose.

_________________

    Tonight is our night. (r.) 000xxcbd Tonight is our night. (r.) 11
    FOLLOW ME, FOLLOW ME FA LA-LA-LA-LA ♣ So follow me down out of this town. Girl you’re moving way too slow. So follow me down, I’ll show you around, there’s a place we gotta go. © 3OH!3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poptheglock.forumactif.org
Pebbles Driscoll

Pebbles Driscoll

Messages : 53
Date d'inscription : 16/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Etudiante en art
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyMer 19 Mai - 21:29

Je me penchais légèrement attrapant mes draps. Un sourire naissait au creux de mes lèvres, la voilà toute émoustillée par moi, je peux le sentir s'en est palpable. Je prend mon immense t-shirt des rolling stones qui me sert de pyjama et je l'enfile. J'enlève mon pantalon et je le dépose sur lit. Je met une main dans cheveux et je me retournais, faisant face à cette blondinette qui apparemment restait sans voix. Beaucoup de pensées toute aussi folles que les autres se bousculaient dans ma tête ; j'avais le choix entre la chauffer un maximum et après ne pas l'embrasser pour lui faire comprendre que je ne jouais pas ou bien l'embrasser sauvagement et l'a plaquer sur le lit, ma bouche redécouvrant chaque parcelle de son corps parfait et à la fois si enfantin. Mon regard vert pouvait en dire long sur mes intentions, mais je voulais la laisser espérer comme elle me l'avait fait croire. Méchante ? Hum..non disons que je pensais qu'elle le méritait amplement. Elle avait cette attitude provocatrice tout en fumant sa cigarette. Je m'approchais lentement d'elle tout en prenant soin de ne pas quitter ses yeux afin d'exercer une sorte de magnétisme. Etant assez proche d'elle, je posais ma main sur sa poitrine, sentant son cœur battre sous ma main. Il battait la chamade, j'en éprouvais un plaisir intense. Mon bassin se collait au sien, j'empoignais ses jambes pour la faire assoir de nouveau sur cette table. Mes mains caressaient sa peau tandis que mon visage s'approchait du sien. Avec ma bouche je réussis à prendre sa cigarette tout en jouant avec ses lèvres, feintant de l'embrasser. Croyait-elle m'avoir facilement ? Oh non, la torture n'était pas finie loin de là, je voulais sentir son désir monter, chuter et atteindre son apogée. Je prenais une bouffée de cette drogue dont je ne pouvais me passer tandis qu'elle me dévorait des yeux. J'expirais la fumée sur son doux visage et je la regardais tout en m'éloignant d'elle. A côté de nous il y avait un cendrier et j'éteignais alors le restant de la cigarette. « Fumer dans l'enceinte est interdit mais cela ne m'étonne pas venant de toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Romanelli
ELECTRIC FEEL ♣ Silicone, saline, poison, inject me, baby I'm a free bitch.
Jack Romanelli

Messages : 138
Date d'inscription : 07/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Étudiante en histoire de l'art.
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyMer 19 Mai - 22:07

Arrête de battre aussi vite, putain de coeur. Déjà qu'il battait énormément, suffit qu'elle vienne toucher ma poitrine pour qu'il veuille sortir de ma poitrine. Si la cigarette était une drogue pour elle, la mienne, c'était elle. En entier. Je la voulais pour moi seule. Franchement elle me tuait. Pourtant, je ne prononçais pas un seul mot, la regardant jouer avec moi. Elle me prit les jambes et en même pas trois secondes, j'étais maintenant assise sur la table, essayant de ne pas lui sauter dessus pendant qu'elle prenait ma cigarette, ses lèvres à même pas 0,3 millimètres des miennes. Mais, embrasse-moi, merde. Elle n'avait pas le droit. Non, elle n'avait pas le droit. Ce genre de jeu, c'était moi qui s'y prennait le mieux d'habitude. C'est moi qui la faisait désirer de la sorte, moi qui la faisait presque marcher. Pourtant, nous avions inversé les rôles cette fois-ci. Enfin, je la regardai s'y prendre et à chaque secondes qui passaient, j'avais de plus en plus envie de la serrer contre moi et de... enfin, des trucs pas trop catho. Remarquant que je n'avais plus ma cigarette à la bouche, je passai une main sur mes lèvres, comme pour vérifier. Je la regardai poser le petit rouleau dans sa bouche et en extraire une bouffée directement dans mon visage. Normalement, si on m'aurait fait ça, j'aurais battu la personne mais là c'était... différent. C'en était sexy. « Fumer dans l'enceinte est interdit mais cela ne m'étonne pas venant de toi. » Soudain, une poussée de confiance m'envahit. Enfin, la voilà celle-là. Je sortit donc une nouvelle cigarette après que la dernière fût éteinte et la posai dans la bouche de Pebbles. Puis, je prit mon briquet et l'alluma pour la reprendre et fumer une première puff. Je sortit de son étreinte, malgré moi et descendit de la table pour à mon tour, retirer mon tshirt. « Beaucoup de choses ne sont pas étonnantes chez moi. » Je revins près de Pebbles et me rassit sur la table. Putain, je ne savais plus quoi faire maintenant. Jamais de ma vie je n'avais ressenti telle chose pour une fille. Je n'avais juste jamais ressenti telle chose pour quiconque. Voilà qui était tout nouveau. De l'amour? Naaah, impossible. Mais rien n'est impossible c'est ce que l'on dit... pas vrai? Bref, je n'étais pas du tout certaine de ce que je voulais en ce moment même. Juste être avec elle me satisfaisait. Ses yeux verts me fixaient et un sourire espiègle s'étendit sur mes lèvres.

_________________

    Tonight is our night. (r.) 000xxcbd Tonight is our night. (r.) 11
    FOLLOW ME, FOLLOW ME FA LA-LA-LA-LA ♣ So follow me down out of this town. Girl you’re moving way too slow. So follow me down, I’ll show you around, there’s a place we gotta go. © 3OH!3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poptheglock.forumactif.org
Pebbles Driscoll

Pebbles Driscoll

Messages : 53
Date d'inscription : 16/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Etudiante en art
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyJeu 20 Mai - 20:37

Je l'observais. Après avoir volontairement écrasé la cigarette voilà qu'elle venait d'en mettre une dans ma bouche et de l'allumer. Histoire de m'emmerder comme elle savait si bien le faire. Elle effleura mes lèvres de ses doigts fins pour reprendre cette cigarette qu'elle avait placée entre mes lèvres. Elle prit une grande bouffée puis tout en me regardant elle alla enlever son t-shirt. Je pensais que si j'aurais pu mettre cette scène au ralenti peut-être que je l'aurais fait. Mais il m'en fallait plus pour céder. Beaucoup de choses ne sont pas étonnantes chez moi. » J'arquais légèrement un de mes sourcils. Je ne répondais pas tout de suite, croisant les bras sur ma poitrine. Mes yeux verts la toisaient et elle me souriait d'un air espiègle. Dieu seul savait ce qu'elle pouvait penser en ce moment mais je la tenais. Mon regard fixait dès à présent un point fixe, je ne regardais pas vraiment ce qu'il y avait devant moi mais un sourire naissait au creux de mes lèvres. Le silence pesait sur nous, je pouvais entendre sa clope se consumait et son expirer tout ce venin. Je me plaçais devant elle, les mains posées sur le bois de la table. «  Et pourrait-tu me dire quelles sont ces choses ? » Mes doigts effleuraient ses cuisses pendant un instant, puis je me retournais pour atteindre mon lit. Je m'allongeais sur celui-ci et prenait un magazine pour en rajouter. « Penses-tu toujours avoir le pouvoir de m'étonner dès à présent ? » j'avais insister sur le mot « toujours » pour la faire bouillonner. A la pousser à la tenter jusqu'à qu'elle cède à sa passion dévorante. Je ne la regardais plus à présent, faisant mine de m'intéresser à ce qu'il pouvait y avoir dans ce magazine. Je croisais mes jambes attendant patiemment une action venant de sa part. Après c'était à elle de voir, elle avait les cartes entre les mains, il suffit donc de bien jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Romanelli
ELECTRIC FEEL ♣ Silicone, saline, poison, inject me, baby I'm a free bitch.
Jack Romanelli

Messages : 138
Date d'inscription : 07/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Étudiante en histoire de l'art.
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyVen 21 Mai - 1:23

« Et pourrait-tu me dire quelles sont ces choses ? » Elle m'effleura de ses doigts fins ce qui fit éveiller mes frissons. Je regardai le cheminement que parcourait ses extrêmités de mains. Une envie pressante de retirer mon short me prit. Je la regardai s'affaller sur son lit, un malicieux sourire en coin de lèvres. J'éteignis ma cigarette pourtant pas encore totalement consumée et m'installa sur la chaise. J'attendis qu'elle soit bien installée, son magazine en mains avant de faire quoi que ce soit. « Penses-tu toujours avoir le pouvoir de m'étonner dès à présent ? » Dos à la table, les mains posées sur cette dernière, soupirant, je me remis debout et vint me placer près de son lit, pour finir assise à califourchon sur elle. Je pris son magazine et le jetai par terre avant de me pencher vers son visage. Son beau visage à l'air rebelle mais angélique à la fois. Je l'observai quelques secondes, frôlai ses joues à l'aide de mes doigts, puis ses lèvres. Je replaçai une mèche de son doux visage et passa ma main dans sa chevelure. Je me dirigeai vers son cou, où j'y déposai un baiser langoureux, qui se transforma progressivement en suçon. Lentement, ma bouche enflammée se dirigea vers ses lèvres où j'y infiltrai ma langue, lui avalant presque la machoîre. Mes mains passèrent sous son tshirt des Stones que je réussis à lui retirer. Puis soudain, quelques secondes plus tard après, je me détachai complètement de son étreinte et la regardai de nouveau avec un regard espiègle. « Ça, par exemple. Ça répond à tes questions? » Sur ces paroles, je me dirigeai vers mon propre lit, remettant le haut que j'avais enlevé tout à l'heure. Ces quelques secondes passées si intimes avec elle, étaient un pur moment d'extase. Vraiment. Si j'avais arrêté, c'était simplement pour voir sa réaction. Elle devait réagir, faire quelque chose. J'avais fait ce que je devais faire. C'était à elle de jouer.

_________________

    Tonight is our night. (r.) 000xxcbd Tonight is our night. (r.) 11
    FOLLOW ME, FOLLOW ME FA LA-LA-LA-LA ♣ So follow me down out of this town. Girl you’re moving way too slow. So follow me down, I’ll show you around, there’s a place we gotta go. © 3OH!3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poptheglock.forumactif.org
Pebbles Driscoll

Pebbles Driscoll

Messages : 53
Date d'inscription : 16/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Etudiante en art
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyVen 21 Mai - 21:52

Je la voyais arriver du coin de mon œil, mais je faisais comme si je n'avais rien vu. Je sentais la température de mon corps augmentait lorsqu'elle se mit à califourchon sur moi. J'eus juste le temps de me pincer les lèvres qu'elle jeta mon magazine par terre. Je la regardais et avant même que je ne puisse contester elle plaqua ses lèvres tièdes contre la peau froide de mon cou. Un long frisson parcourut mon échine entière. Je serrais fort mes draps pour éviter de la prendre par les hanches et de la retourner violemment pour l'embrasser de manière torride. Elle me fit un suçon et je souriais. Elle était très forte pour ce genre de choses et ces lèvres ne tardèrent pas à être sceller aux miennes. Ce baiser était tantôt rapide et fougueux et lent pour faire monter le désir. Sa langue jouait avec la mienne, je pris son visage entre mes mains puis je les glissais sur son dos, caressant ses hanches. Elle réussit à m'enlever mon t-shirt, et je me retrouvais en soutif tout comme elle était. Sa poitrine était tout contre la mienne et je ne pouvais plus en profitant car elle décida de mettre fin à cette petite mise en bouche. « Ça, par exemple. Ça répond à tes questions? » Elle ne savait pas ce que je lui réservais, oh non.. Je la regardais se lever et se diriger vers son lit où elle remit son haut. Je fis une petite moue, qui voulait signifier que je n'aimais pas le fait qu'elle l'ai remit. Je m'assis sur mon lit et mon regard s'ancra dans le sien. Je me levais et je pris son bras pour l'obliger à me faire face. Mon visage était proche du sien, je pouvais sentir son souffle sur mes lèvres et ses yeux qui vagabondaient. Je la fis assoir sur le lit et je me postait sur elle. Mes mains caressaient son visage tandis que mon corps se pressait contre le sien. Ma bouche effleura la sienne et je l'embrassais sur sa mâchoire, son cou. J'enlevais en tout hâte son t-shirt que je trouvais inutile et je le balançais derrière elle. Je glissais mes doigts sur sa peau nacrée et j'embrassais sa nuque, tandis que mes mains la faisaient trembler. « Est-tu capable d'autre chose Nine ? »dit-je en me collant contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Romanelli
ELECTRIC FEEL ♣ Silicone, saline, poison, inject me, baby I'm a free bitch.
Jack Romanelli

Messages : 138
Date d'inscription : 07/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Étudiante en histoire de l'art.
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptySam 22 Mai - 16:20

Elle se rapprochait de moi, je la voyais venir. Pebbles empoigna mon bras, je lui fis donc face. Nous étions si proches, je pouvais sentir son battement de coeur ainsi que le synchronisme de nos souffles qui s'étendait sur le visage de l'autre. Je l'examinais du mieux que je pouvais. Soudain, elle me forcai à m'asseoir et je m'excécutai. Pendant qu'elle s'installait sur moi, je lui pris les cuisses pour mieux l'aider. Mes mains se dirigèrent tranquillement vers ses hanches, où je la pressai contre moi. Elle caressa mon visage de ses douces mains et de nouveau, une vague de frissons m'envahit. Ses lèvres me frôlèrent et je la laissai faire. En suivit un long baiser passionné que je prolongeai aussitôt. Elle se dirigeait vers mon cou, ma nuque et je fermai les yeux, profitant de ce moment si exquis. Je lui griffai la nuque, puis ses bras, puis son dos. Pebbles retira mon tshirt, que j'aidai à enlever. Nous étions présentement toutes les deux en soutien-gorge, tenue qui me satisfaisait parfaitement, même si j'étais la seule encore en short. Elle me faisait tellement d'effet que j'en tremblais. « Est-tu capable d'autre chose Nine ? » Prenant une petite pause afin de respirer, je ne pris même pas le temps de lui répondre verbalement. Le temps d'un seul regard, je lui dévorai la bouche ainsi que chaque parcelle de son corps. Passant ma main dans ses cheveux, je lui adressai un nouveau regard. « C'est ton tour, non ? » Un nouveau sourire espiègle se dessina sur mes lèvres. Elle était toujours sur moi, je lui prit donc les cuisses pour mieux l'attirer vers moi. Un moment de silence s'installa entre nous et je repassai ma main dans ses cheveux. J'observai également ses yeux verts si profonds, un peu cernés comme les miens dûs aux nombreuses soirées passées mais qui restaient toujours magnifique. Mes mains se dirigèrent vers sa taille. « Étonne-moi. »

_________________

    Tonight is our night. (r.) 000xxcbd Tonight is our night. (r.) 11
    FOLLOW ME, FOLLOW ME FA LA-LA-LA-LA ♣ So follow me down out of this town. Girl you’re moving way too slow. So follow me down, I’ll show you around, there’s a place we gotta go. © 3OH!3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poptheglock.forumactif.org
Pebbles Driscoll

Pebbles Driscoll

Messages : 53
Date d'inscription : 16/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Etudiante en art
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyDim 23 Mai - 22:32

Il lui en avait peu fallut pour qu'elle cède. Pour qu'elle colle ses lèvres aux miennes en un baiser fiévreux. Je ne pouvais plus respirer non, elle m'enivrait. Son petit regard espiègle me faisait sourire. « C'est ton tour, non ? » . Je me contentais de la regarder désireuse d'en savoir plus. Ses mains agrippaient et mon corps se colla plus au sien. J'avais remarquée qu'elle portait encore ce short sexy qui lui allait si bien. Elle mit ses mains dans mes cheveux, je fermait les yeux de pure délice. Je me mordillais la lèvre, d'un côté je voulais arrêter ce jeu pour la posséder mais d'un autre côté cela m'amusait, cela mettait du piquant. Ces prunelles marrons jouaient avec les miennes. On se défiait du regard et je sentais ces caresses me faire frémir à un plus haut point. Sa peau chaude prenait le dessus sur ma peau laiteuse et froide. Étonne-moi. » J'arquais légèrement un de mes sourcils puis j'effleurais ses lèvres tout en m'allongeant sur elle. L'étonner ? Je crois que tout en moi l'étonnais. Je caressais du bout de mes doigts ses bras que j'avais mis au dessus de sa tête. J'ondulais telle une couleuvre sur son corps enflammé. J'embrassais chastement le coin de ses lèvres tandis que je descendais ma main vers son short et que je le déboutonnais. Je souriais car elle fermait les yeux, je l'embrassais langoureusement tout en mordillant jusqu'au sang sa lèvre inférieure. Ma main se glissait dans son short et je l'entendis gémir. J'enlevais son short à la hâte et caressait ses cuisses. J'étais le sculpteur, elle était mon œuvre. J'approchais lentement mon visage du sien, défaisant une de ses bretelles. Nous étions toutes deux en sous-vêtements et son corps était divin. J'embrassais son cou, sa poitrine, son ventre et je remontais vers ses lèvres qui m'appelaient. « Hum j'hésite car si tu ne me parles plus alors à quoi bon.. » dit-je en murmurant d'une voix provocatrice. » Je me détachais de son étreinte pour m'allonger à ses côtés. Je pris mon paquet de clope et m'en allumait une. Entretenir le désir, il n'y avait que ça avec elle qui marchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Romanelli
ELECTRIC FEEL ♣ Silicone, saline, poison, inject me, baby I'm a free bitch.
Jack Romanelli

Messages : 138
Date d'inscription : 07/05/2010

Let's get fucked up!
Études ou autre occupation: Étudiante en histoire de l'art.
My Facebook List:

Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) EmptyLun 24 Mai - 20:30

Divin. Tout simplement divin. Elle s'allongea sur moi alors que je fermais les yeux afin d'apprécier pleinement le moment présent. Sa peau fraîche rafraîchit la mienne, qui était en chaleur. Nous nous embrassions langoureusement, j'en avais presque envie de lui arracher la bouche. Un pur moment d'extase comme je n'en avais jamais vécu. Je l'attirai de nouveau vers moi, et lui griffai le dos tellement je n'en pouvais plus. Je la laissai glisser sa main vers mon short, qu'elle déboutonna aussitôt. Elle me mordillait la lèvre, alors que je l'embrassais avec celle qui me restait. Mes lèvres se glissèrent partout sur son visage et j'emmenai sa tête vers mon cou lorsqu'elle glissa sa main dans mon short. J'en gémis de plaisir dans son oreille, afin de l'exciter un peu aussi. Mon court jean se retrouva à l'autre bout de la pièce en moins de deux. Nous étions toutes les deux en sous-vêtements et c'était bien comme ça. J'aurais bien aimé rester comme ça toute ma vie, que cet instant ne s'arrête jamais. Elle m'embrassait de partout et je me laissais faire avant de l'imiter. Notre petit jeu continua lorsque Pebbles se détacha de notre étreinte. Merde, elle avait également le don de me faire chier celle-là. « Hum j'hésite car si tu ne me parles plus alors à quoi bon.. » Je la regardai prendre place à mes côtés et s'allumer une clope. Ne sachant pas trop quoi répondre, je passai ma main dans mon visage, cherchant comment lui expliquer. Je changeai de position, pour me retrouver sur le côté, mon bras replié tenant ma tête. « Mais merde, Pebbles, tu fais chier là. » Je m'étendis de nouveau, fixant le plafond, tout en replaçant la bretelle de soutien-gorge qu'elle m'avait défaite. L'odeur de la fumée de sa clope parcourait l'air. Un désagréable silence s'installa entre nous. Je me levai du lit et remis mes vêtements sans même lui adresser la parole. Je pris place sur la chaise, tout en la regardant. « Selon toi, pourquoi je ne parle pas? »

_________________

    Tonight is our night. (r.) 000xxcbd Tonight is our night. (r.) 11
    FOLLOW ME, FOLLOW ME FA LA-LA-LA-LA ♣ So follow me down out of this town. Girl you’re moving way too slow. So follow me down, I’ll show you around, there’s a place we gotta go. © 3OH!3.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poptheglock.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Tonight is our night. (r.) Empty
MessageSujet: Re: Tonight is our night. (r.)   Tonight is our night. (r.) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Tonight is our night. (r.)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tonight's the night!
» [Lampe] Table night lamp by JOZE Lamp
» Poljot Sturmanskie Night Hawk
» Tulipes 'Queen of night'.
» Night Owl (Carruth - 2005)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: UNIVERSITY OF THE WEST OF ENGLAND :: I used to sleep on the other side :: Chicks :: Nine Dubthaig & Pebbles Driscoll-
Sauter vers: